A la croisée du jazz et de la musique classique, le pianiste et compositeur Guillaume de Chassy a créé un univers poétique et singulier. Il est considéré comme un artiste majeur de la scène musicale française.

 

Mélodiste et coloriste, son style privilégie la sobriété dans une esthétique sonore raffinée.
Guillaume de Chassy a collaboré avec des personnalités du jazz américain et européen comme Paul Motian, Andy Sheppard, Mark Murphy, Enrico Rava, Lars Danielsson, Paolo Fresu, André Minvielle, Christophe Marguet, David Linx, Emile Parisien, Stéphane Kerecki etc.

 

Parallèlement, il a cotoyé d’éminents musiciens classiques: la pianiste Brigitte Engerer, les chanteurs lyriques Natalie Dessay, Laurent Naouri et Karen Vourc’h et le chef de choeur Joël Suhubiette. Guillaume de Chassy se produit dans le monde entier au gré de ses multiples projets. Régulièrement saluée par la presse, sa discographie est le reflet d’une personnalité qui échappe aux classifications et d’une créativité sans cesse en éveil.

 

Curieux de toute forme artistique, il s’investit également dans des créations alliant texte, images et musique,
notamment avec les comédiennes Kristin Scott Thomas (avec laquelle il a enregistré l’album Shakespeare Songs), Vanessa Redgrave et Katja Riemann.

«Hors de toute mode, les initiatives de Guillaume de Chassy impressionnent »

Francis Marmande

 

 

« Guillaume de Chassy est un gentleman du piano qui s’est constitué une vaste culture et pratique son art avec goût et sensibilité. En trio, il est un maître de distinction (…).Cet homme a du style. »

Michel Contat

 

 

« D’autres jazzmen bien avant lui ont aussi eu un rapport particulier avec la musique classique, mais lui est à part. Son jeu est une incroyable mosaïque qu’une formation classique n’a jamais bridée . Son piano est constamment en quête de liberté dans l’enfermement et vice versa. Chassy promène SA musique dans toutes LES  musiques. Pour mener à bien ce périple, il malaxe un maximum de musiques dans un minimum de notes. Là, sa  technique, pourtant impressionnante, s’éclipse devant la musique, omniprésente. »

Marc Zisman

 

 

« Dès les premières notes du choral d’ouverture, on sent qu’il va se passer quelque chose. Une espèce de transe sereine, c’est à dire le contraire d’une transe ; un état de grâce (…) De Chassy sait faire monter l’intensité en évitant le trop plein de kitsch, sans jamais surjouer l’émotion avec une mesure toujours juste de la dynamique, une économie de moyens toujours adéquate. Usant volontiers du rubato et du volte-face, improvisant avec des visions de compositeur, il préserve cependant une générosité et une spontanéité du geste qui semblent le fruit d’un long travail de préméditation à la maison et d’un véritable « lâcher prise » en studio.  Pour se réconcilier avec le piano solo post-jarrettien »

Franck Bergerot

 

« Jazzman puisant aux sources du Classique – à moins que ce ne soit le contraire- Guillaumede Chassy confirme de disque en disque sa profonde originalité. Improvisateur hors pair, il a trouvé sa propre expression musicale. »

« Guillaume de Chassy possède une « pâte sonore », un style.  N’est-ce pas le propre des grands interprètes ?»          

Stéphane Friédérich