« A travers cette ode à Marlene, le trio célèbre une idée de la fraternité, de la résistance et du salut par l’esthétique. Cela suppose pas mal de d’entrain, de souffle, de sophistication et quelques abîmes entrouverts. La muse blonde s’est montrée généreuse, et les grandes qualités de chacun – ce feutre de Sheppard magnifiquement accordé à la douceur perlée de de Chassy – donnent à ces lettres un cachet d’authenticité qui ne trompera ni le mélomane ni l’éternel amoureux de Dietrich ».

Louis-Julien Nicolaou, Télérama

close X

Andy Sheppard: saxophones
Guillaume de Chassy: piano
Christophe Marguet: batterie

« A travers cette ode à Marlene, le trio célèbre une idée de la fraternité, de la résistance et du salut par l’esthétique. Cela suppose pas mal de d’entrain, de souffle, de sophistication et quelques abîmes entrouverts. La muse blonde s’est montrée généreuse, et les grandes qualités de chacun – ce feutre de Sheppard magnifiquement accordé à la douceur perlée de de Chassy – donnent à ces lettres un cachet d’authenticité qui ne trompera ni le mélomane ni l’éternel amoureux de Dietrich ».

Louis-Julien Nicolaou, Télérama